La Liberté

Une Suisse aux ambitions très mesurées

Publié le 09.08.2022

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Partager cet article sur:

Hockey sur glace » Les mondiaux juniors, interrompus il y a huit mois en raison du Covid, reprennent aujourd’hui à Edmonton. La Suisse disputera son premier match demain contre la Suède.

L’an dernier, la Suisse avait commencé par une défaite 4-2 face aux Russes, avant d’enchaîner par une victoire par forfait devant les Américains. Trois équipes, dont les Etats-Unis, avaient été placées en quarantaine et le tournoi avait été interrompu le 29 décembre.
Aujourd’hui, Russes et Bélarusses sont exclus en raison de la guerre en Ukraine. La Suisse se retrouve dans le groupe B avec la Suède, les Etats-Unis, l’Allemagne et l’Autriche. Comme d’habitude, les quatre premiers sont qualifiés pour les quarts de finale et il n’y a pas de relégation. La normalisation se fera dans quelques mois, une fois que les mondiaux de division inférieure auront repris.

Plus de la moitié (16 sur 25) de l’équipe de Suisse d’il y a huit mois est à nouveau de la partie dans l’Alberta. Mais plusieurs noms manquent à l’appel. On ne retrouve ainsi ni Lorenzo Canonica ni Louis Robin en attaque. L’Yverdonnois, libéré par Rimouski, a dû subir une opération aux épaules. Et puis Marco Bayer ne pourra pas compter sur la présence physique et rassurante de Lian Bichsel derrière. Drafté au 18e rang par les Dallas Stars voici un mois, le Soleurois souhaitait jouer le mondial sans effectuer la préparation. Le directeur des équipes nationales Lars Weibel a refusé d’entrer en matière et a donc décidé de se passer de son défenseur numéro un.
Le costume de leader sera donc porté par Simon Knak. L’attaquant de Davos, drafté par Nashville, est le joueur possédant le plus d’expérience. A noter la présence de six joueurs romands, dont le défenseur de Bienne, Noah Delémont. La mission helvétique s’annonce plutôt corsée, même si certaines nations pensent déjà au championnat du monde à venir en décembre. Il faudra prendre le meilleur sur l’Autriche et l’Allemagne.

L’attraction de cette édition se nomme bien évidemment Connor Bedard. A tout juste 17 ans, l’attaquant des Regina Pats en WHL a inscrit 51 buts et 100 points en 62 parties. On lui promet déjà une immense carrière chez les adultes. Les supporters d’Olten reconnaîtront en outre dans cette formation à la feuille d’érable les attaquants Mason McTavish et Brennan Othmann.  ATS

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11