La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Sekulic: La fin des classements, mais pas de l’institution

Conséquence du mouvement «play more» mis en place au niveau national par l’ASF, il n’y a plus de vainqueurs ni de perdants chez les juniors F et E. Le Mémorial Sekulic, qui débute ce samedi à Portalban, n’échappe pas à la règle.

Même sans enjeu, le Sekulic reste une institution pour tous les jeunes footballeurs du canton. © Charly Rappo
Même sans enjeu, le Sekulic reste une institution pour tous les jeunes footballeurs du canton. © Charly Rappo

Pierre Schouwey

Publié le 20.06.2024

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Ramener la coupe à la maison: le rêve de Kylian Mbappé, Jude Bellingham, Xherdan Shaqiri ainsi que de tous les marmots participant au Mémorial Sekulic, dont la 52e édition débute ce samedi à Portalban et Gletterens (lire ci-dessous). Il faudra toutefois se contenter d’une médaille souvenir. Abolis depuis 2017 pour les juniors F, les résultats et les classements ont en effet également disparu l’année dernière pour la catégorie supérieure. Plus d’enjeu? Pas tout à fait. Il y en a encore pour les «grands», à savoir les juniors D et les filles des FF15, pas touchés pour le moment par la révolution dite «play more».

«Play more», littéralement «jouer plus», n’est autre que le nom donné au format prôné par l’Association suisse de football (ASF) depuis peu. Il concerne tous les enfants jusqu’à 11 ans, mais a surtout transformé les habitudes des juniors E et de leurs entraîneurs. Adieu les trois mi-temps de 20 minutes à 7 contre 7. Dorénavant, ils ont droit, chaque samedi, à deux phase

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11