La Liberté

Les notes (décalées) de la Suisse face à la Serbie

Pour la quatrième fois de suite après 2014, 2016 et 2018, la Suisse atteint les huitièmes de finale d’un grand tournoi. Victoire 3-2 face à la Serbie, qui rentre à la maison. Vous les attendiez? Voici les notes de vos héros!

Sobres célébrations par rapport à 2018. © keystone-sda.ch
Sobres célébrations par rapport à 2018. © keystone-sda.ch

PSC

Publié le 02.12.2022

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

 

GREGOR KOBEL: 3,5/6
Aussi beau gosse que Sommer, pas aussi fort. Et pour cause: Gregor rime avec zwei Tor.

 

SILVAN WIDMER: 4/6
Averti en début de match après avoir été trop téméraire, téméraire (et simulateur) sur le premier but serbe, pas tant téméraire sur le second, magnifiquement téméraire sur le deuxième but suisse. Silvan le téméraire.

 

MANUEL AKANJI: 4,5/6
En retard sur Mitrovic, il a beaucoup parlé pour remettre en place une défense qui prenait l’eau. La plus belle voix de Suisse. L’Akanji Girac de Winterthour.

 

Fabian Schär: 4,5/6
Beau grade pour le grand Saint-Gallois que de sortir du banc pour se frotter aux terreurs de Belgrade. Passé inaperçu (c’est souvent bon signe), comme la Serbie dans la dernière demi-heure. Suisse-Schärbi

 

RICARDO RODRIGUEZ: 4/6
Fait tellement de centres ratés que lui sera bientôt confiée la direction du chantier d’Avry-sur-Matran. Sauve son match avec son déboulé amenant l’ouverture du score.

 

REMO FREULER: 4,5/6
A la conclusion du plus beau but collectif de cette Coupe du monde. Démo Freuler.

 

GRANIT XHAKA: 5/6
Et soudain, semblant crever le ciel, surgit un aigle noir capitaine exemplaire résistant à toute provocation.

 

XHERDAN SHAQIRI: 5/6
Un but pour la Suisse, un assist pour la Serbie, un geste décisif en deuxième mi-temps: le Kosovo a aimé, critiqué puis aimé à nouveau son «Shaq». Un peu comme les Suisses avec Federer en finale de Grand Chelem.

 

DJIBRIL SOW: 5/6
Joli sursow d’orgueil après deux performances quelconques.

 

RUBEN VARGAS: 4/6
Roulette serbe à Las Vargas, 2-3 Freuler. Les jeux sont faits. Rien ne va plus.

 

BREEL EMBOLO: 5,5/6
Le nouveau roi de Monaco a conquis le coeur des Suisses. Définitivement.

 

FABIAN FREI: 6/6
N’est pas entré sur le terrain, contrairement à tous les remplaçants serbes.

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • Messi ne sait pas

    Football » Le champion du monde Lionel Messi laisse toujours ouvert son avenir au sein de l’équipe d’Argentine. Une participation à la Coupe du monde 2026 à...
  • pictogramme abonné La Liberté Réponses exigées

    Football » La Nouvelle-Zélande et l’Australie, qui coorganiseront la Coupe du monde féminine 2023, ont réclamé hier «de toute urgence» des réponses de la...
  • Semaine cruciale pour Bâle

    Les Rhénans vont défier deux fois Grasshopper. La place de Frei sur le banc est en jeu
  • Le mea culpa de la police

    Football » L’heure est aux excuses 34 ans après le drame d’Hillsborough.La police britannique a présenté ses excuses hier aux familles des 97 victimes du...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11