La Liberté

Encore des places à prendre

Vladimir Petkovic devra faire des choix pour la Suisse avant la phase finale de l’Euro

Yann Sommer: une des valeurs sûres de l’équipe de Suisse. Keystone
Yann Sommer: une des valeurs sûres de l’équipe de Suisse. Keystone

Laurent ducret

Publié le 30.03.2021

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Partager cet article sur:

Football » Vladimir Petkovic n’a pas tardé à switcher. Lors de sa conférence de presse dimanche soir après la courte victoire de la Suisse face à la Lituanie pour le compte du tour préliminaire de la Coupe du monde 2022, le sélectionneur a clairement annoncé la couleur: seule compte désormais la phase finale de l’Euro.

Demain, toujours à Saint-Gall, la Suisse livrera face à la Finlande le premier des trois matches amicaux fixés avant l’Euro. Elle affrontera ensuite les Etats-Unis et le Liechtenstein avant d’entrer dans son tournoi en principe le 12 juin contre le pays de Galles. «Je vais être amené à arrêter des choix très difficiles pour établir ma liste des 23 sélectionnés. J’espère seulement que les effets du coronavirus ne bouleverseront pas mes plans. Et comme le temps m’est compté, le match de dimanche contre la Lituanie et celui de mercredi pèseront dans ma réflexion.»

Sommer intouchable

Aujourd’hui, 16 joueurs sont assurés de figurer dans la liste des 23: Yann Sommer et Jonas Omlin parmi les gardiens, Manuel Akanji, Loris Benito, Nico Elvedi et Ricardo Rodriguez parmi les défenseurs, Kevin Mbabu, Remo Freuler, Xherdan Shaqiri, Granit Xhaka, Denis Zakaria et Djibril Sow parmi les demis, Breel Embolo, Haris Seferovic, Marco Gravranovic et Admir Mehmedi parmi les attaquants. S’ils sont aptes à jouer en juin prochain, Fabian Schär et Renato Steffen seront du voyage. «On m’assure qu’ils seront partants si le protocole de rééducation émis par le staff médical est respecté, assure Vladimir Petkovic. Mais encore une fois, l’Euro va arriver très vite.»

Si le défenseur de Newcastle et le demi de Wolfsburg reçoivent le feu vert, il restera donc cinq places à prendre. Le choix du troisième gardien est, ainsi, ouvert. Rappelé hier à Saint-Gall après le retour prématuré mais programmé de Yann Sommer à Mönchengladbach, Gregor Kobel peut faire le match avec Yvon Mvogo. Le portier du VfB Stuttgart réussit une brillante saison en Bundesliga alors que le Fribourgeois, qui ne convainc pas pleinement à Eindhoven, a parfaitement répondu aux attentes du sélectionneur le jour où il le fallait, à savoir le 15 octobre 2018 à Reykjavik où la défaite était interdite pour rester en course dans la Ligue des nations.

Michel Aebischer perdant

L’interrogation la plus grande réside sans doute dans le choix du joueur appelé à seconder Kevin Mbabu pour occuper le flanc droit. Titularisé dimanche contre la Lituanie, Silvan Widmer n’a pas vraiment marqué des points. Buteur l’automne dernier contre l’Allemagne, le joueur du FC Bâle fait face à la menace d’Edimilson Fernandes et de Jordan Lontomba. Le Valaisan et le Vaudois ne témoignent peut-être pas du même tranchant que l’Argovien en phase offensive mais leur polyvalence parle en leur faveur. A gauche, Ruben Vargas et Steven Zuber seront en concurrence si Renato Steffen est rétabli. Entre ces deux joueurs qui ne sont pas des titulaires à part entière en Bundesliga, l’avantage pourrait aller vers Zuber si le «Mister» a toujours en tête son but si important contre le Brésil lors de la dernière Coupe du monde.

Si Vladimir Petkovic bâtit une liste avec l’idée de doubler tous les postes des joueurs de champ dans cette organisation en 3-4-1-2 qu’il a disposée contre la Bulgarie et la Lituanie, il devra encore choisir un défenseur central et un demi axial. Eray Cömert et Becir Omeragic sont pressentis en défense puisque Leonidas Stergiou, qui n’a toujours pas joué une seule minute à l’Euro M21, part apparemment de beaucoup trop loin. Au milieu, Christian Fassnacht, qui sera très certainement titularisé demain, a une longueur d’avance sur son coéquipier des Young Boys Michel Aebischer, non sélectionné pour les rencontres du mois de mars. Le Fribourgeois est l’un des grands perdants du printemps au même titre que les deux «Ecossais» Albian Ajeti et Cerdic Itten dont le temps de jeu respectivement au Celtic et aux Rangers est bien trop réduit pour espérer être de la fête en juin prochain. ats

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00