La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Pas de système Rossellat»

L’Exécutif nyonnais réfute les accusations lancées par une municipale écologiste

Faisant bloc autour de leur syndic Daniel Rossellat, les autres municipaux sont venus hier démentir les accusations d’une collègue. © Keystone
Faisant bloc autour de leur syndic Daniel Rossellat, les autres municipaux sont venus hier démentir les accusations d’une collègue. © Keystone

Raphaël Besson

Publié le 21.12.2021

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Gouvernance » Réaction peu courante de la part de l’exécutif d’une commune. Hier, six municipaux de Nyon sur sept sont venus s’expliquer en fin d’après-midi lors d’une conférence de presse convoquée à la hâte, soit après la parution dans Le Temps, en premier en ligne dimanche soir puis sur le papier lundi matin, d’un article et d’un éditorial consacrés au «système Rossellat» et à «la démocratie par intimidation» qui séviraient à Nyon.

Des papiers qui surviennent après l’annonce vendredi du dépôt d’une plainte pénale de la municipalité contre l’un de ses membres, la verte Elise Buckle, accusée d’avoir fait fuiter des informations confidentielles. L’Exécutif nyonnais s’est en outre adressé au Conseil d’Eta

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00