La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Philippe Demierre sur la hausse des primes-maladie: «Cette augmentation n’est pas admissible»

Conseiller d’Etat en charge de la Direction de la santé et des affaires sociales, Philippe Demierre réagit à la hausse de 9,8% en moyenne annoncée pour les assurés Fribourgeois

«Les informations que nous recevons de l'OFSP ne permettent pas de piloter efficacement le système de santé», déplore Philippe Demierre. © La Liberté
«Les informations que nous recevons de l'OFSP ne permettent pas de piloter efficacement le système de santé», déplore Philippe Demierre. © La Liberté

Thierry Jacolet

Publié le 26.09.2023

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Assurances » Les primes-maladie des Fribourgeois vont bondir de 9,8% en 2024 pour atteindre mensuellement 411,4 francs dès 26 ans. Du jamais vu depuis les 10% de 2010.

Par rapport aux autres cantons romands, cette hausse est la plus importante après celle de Vaud (+10,1%), même si la prime moyenne fribourgeoise mensuelle toutes catégories d’âge confondues reste parmi les plus basses. Le canton a peu de leviers à disposition, déplore Philippe Demierre, conseiller d’Etat en charge de la Direction de la santé et des affaires sociales (DSAS).

Edito: assurance-maladie, la faillite d’un système

Comment expliquez-vous une telle explosion des primes-maladie dans le canton ?

Philippe Demierre : Cette hausse peut s’expliquer notamment par un effet de rattrapage et une augmentation des cout de la santé. Ce dernier est principalement dû à un

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11