La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Maurice Ropraz était «prêt à servir et disparaître»

Une nouvelle vie commence pour Maurice Ropraz, qui a quitté le Conseil d’Etat fin 2021. Rencontre

Maurice Ropraz a quitté la politique fin décembre, après dix ans à la préfecture de la Gruyère puis dix ans au Conseil d’Etat. © Alain Wicht
Maurice Ropraz a quitté la politique fin décembre, après dix ans à la préfecture de la Gruyère puis dix ans au Conseil d’Etat. © Alain Wicht

Nicolas Maradan

Publié le 20.04.2022

Temps de lecture estimé : 6 minutes

Partager cet article sur:

Politique » Il y a près de 100 jours, trois conseillers d’Etat fribourgeois ont remis les clés de leur direction. La Liberté s’est invitée dans la nouvelle vie d’Anne-Claude Demierre et de Maurice Ropraz. Impliqué dans une procédure juridique, Georges Godel n’a pas souhaité s’exprimer.

Face à un mur de brume enserrant les cimes, Maurice Ropraz fait de grands gestes. Il énumère: «Là, il y a la Berra, puis la Dent de Broc, et là les Vanils. Et à droite de l’église, on distingue aussi le Moléson». Depuis son jardin, l’ancien conseiller d’Etat jouit d’une vue inégalée sur les Préalpes fribourgeoises. «C’est un joli promontoire. L’été, nous vivons beaucoup sur la terrasse. L’abbé Bovet disait que Sorens était le balcon de la Gr

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00