La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Les temps sont durs pour les start-up fribourgeoises

Le contexte est plus compliqué pour les jeunes pousses en quête de financement. Certaines tirent la prise.

Fondée par Agnès Petit, Mobbot SA était active dans l’impression 3D de béton. En liquidation, la start-up a récemment cessé ses activités. © Antoine Vullioud-archives
Fondée par Agnès Petit, Mobbot SA était active dans l’impression 3D de béton. En liquidation, la start-up a récemment cessé ses activités. © Antoine Vullioud-archives

Thibaud Guisan

Publié le 06.11.2023

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Economie » Série noire pour les start-up fribourgeoises. En moins de deux ans, le canton a perdu trois jeunes pousses prometteuses. Mobbot SA, active dans l’impression 3D de béton à Fribourg, a récemment cessé ses activités et se trouve en liquidation. Il y a un an, Rovenso SA, qui concevait à Villaz-Saint-Pierre des robots pour assurer la surveillance de sites industriels, a vu sa route stoppée par une faillite. Basée à Courgevaux, Swiss Precision Lighting SA, qui développait des projecteurs LED réduisant la pollution lumineuse, a connu le même sort à fin 2021.

Ces disparitions, après quelques années d’existence, sont liées à un manque de financement et à un ancrage insuffisant sur le marché. Elles s’inscrivent également dans un contexte actuel plus difficile pour les jeunes entreprises ayant un potentiel

Articles les plus lus
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11