La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Je ne pars pas la fleur au fusil»

Le conseiller d’Etat Didier Castella brigue un deuxième mandat. Un fonceur qui affirme toujours douter

Le restaurant La Promenade, à Bulle, est le stamm des libéraux-radicaux. Didier Castella y est dans son fief. © Alain Wicht
Le restaurant La Promenade, à Bulle, est le stamm des libéraux-radicaux. Didier Castella y est dans son fief. © Alain Wicht

Patrick Chuard

Publié le 22.11.2021

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

A table (7/9) » Pour le deuxième tour de l’élection au Conseil d’Etat, La Liberté a invité chaque candidat à aller manger dans un restaurant de son choix. Une rencontre pour parler politique, mais pas seulement.

Didier Castella voulait choisir le Gothard à Fribourg, mais ce n’était pas possible ce jour-là. Finalement le dîner avec La Liberté a lieu à La Promenade, à Bulle. C’est le stamm des libéraux-radicaux. Superbement rénové, tout en boiseries, ce restaurant centenaire donne sur la place du Marché. Là où le parti espère pouvoir faire «péter la Jaune», c’est-à-dire le joyeux canon des victoires radicales, si tout se passe comme prévu au deuxième tour. «J’ai choisi une table en Gruyère, car, après tout, je suis le seul Gruérien en l

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11