La Liberté

Les bons choix de Pascal Bertschy

Publié le 07.12.2021

Temps de lecture estimé : 1 minute

Partager cet article sur:

Le 29 novembre, Pascal Bertschy nous a invités à retrouver… ou découvrir Don Camillo et Peppone, deux compères uniques, attachants, inoubliables, qui ont fait le bonheur de nos soirées cinéma de 1952 à 1970: «Don Camillo, dit-il, c’est beau comme un patrimoine». Il a raison.

Avec Fernandel et Gino Cervi, nous ne nous sommes jamais ennuyés en regardant ces séries. Car le curé du petit village de Brescello et son maire Peppone, le communiste, ont réussi à nous enchanter en pleine guerre froide, dans un contexte impensable aujourd’hui. Voilà deux frères ennemis qui fonctionnaient pourtant comme une paire d’amis inséparables.

Je salue en Pascal Bertschy un chroniqueur infatigable. Fidèle depuis tant d‘années à La Liberté et, depuis sa création, à la page Der, il a le don de nous divertir tout en traitant de sujets en général sérieux, voire graves, sous un angle d’une originalité captivante. Il sait nous stimuler de son style très personnel où se côtoient la finesse d’esprit, mais aussi beaucoup de bon sens et un humour décapant, le tout habité d’un sens de l’observation aigu du monde où nous vivons.

Qu’il soit donc remercié pour ses chroniques et demeure encore longtemps présent pour «Le mot de la fin» sur cette page que je crois largement appréciée.

François Gachoud, Bulle

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11