La Liberté

Cadence à accélérer

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés
A Abidjan, vendredi dernier, ces employés déchargent des avions les premières doses de vaccins envoyées grâce à l’initiative Covax. La vaccination doit commencer aujourd’hui. © Keystone
A Abidjan, vendredi dernier, ces employés déchargent des avions les premières doses de vaccins envoyées grâce à l’initiative Covax. La vaccination doit commencer aujourd’hui. © Keystone
Partager cet article sur:
01.03.2021

Le retard de livraison de vaccins aux pays en développement peut être rattrapé, selon Benjamin Schreiber

Thierry Jacolet

Coopération » Les pays en développement demandent la suspension des droits de propriété intellectuelle sur les vaccins. Les pays riches, comme la Suisse, refusent.

Jusqu’ici, avec les vaccins contre le Covid-19, les pays industrialisés se sont approprié presque tout le gâteau, laissant des miettes aux autres. Les 4,3 milliards de francs récemment débloqués par le G7 pour financer l’initiative Covax ne suffisent pas, car la capacité mondiale de production ne suit pas la forte demande.

La Suisse, par exemple, contribue à l’initiative Covax à hauteur de 20 millions de francs en tant que donatrice à la garantie de marché (Advance Market Commitment), un mécanisme financier qui doit assurer un accès équitable aux vaccins aux pays en développement. Cela donne à la Confédération le droit d’o

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00