La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Du «slow pèlerinage» à Jérusalem

Les Sœurs bénédictines proposent un havre de paix dans la frénésie du tourisme en Terre sainte

Avec sa vue magnifique sur la Vieille-Ville de Jérusalem et la coupole dorée du dôme du Rocher, le monastère du mont des Oliviers est un lieu de contemplation idéal. © Pascal Fleury
Avec sa vue magnifique sur la Vieille-Ville de Jérusalem et la coupole dorée du dôme du Rocher, le monastère du mont des Oliviers est un lieu de contemplation idéal. © Pascal Fleury
Sœur Marie et Sœur Marie-Bénédicte accueilleront les pèlerins pour un temps de contemplation au monastère. © Sœurs bénédictines de Notre-Dame du Calvaire
Sœur Marie et Sœur Marie-Bénédicte accueilleront les pèlerins pour un temps de contemplation au monastère. © Sœurs bénédictines de Notre-Dame du Calvaire

Anne Françoise Weber, Jérusalem

Publié le 15.01.2022

Temps de lecture estimé : 7 minutes

Partager cet article sur:

Retraite » A l’heure où Israël rouvre ses frontières, les religieuses du monastère des Sœurs bénédictines de Notre-Dame du Calvaire, à Jérusalem, veulent offrir une alternative à la rapidité du «tourisme de pèlerinage». Notamment en organisant des temps de prière ou de contemplation pour les fidèles qui se rendent sur les lieux saints.

«Nous avons un trésor dans notre vie monastique. Mais comment le transmettre aux jeunes qui, aujourd’hui, ont beaucoup de mal à s’arrêter?» interpelle la prieure Sœur Marie, d’origine franco-suisse, architecte de formation arrivée à Jérusalem il y a deux ans. Avec Sœur Marie-Bénédicte, Française qui vit dans la Ville sainte depuis plus de 20 ans, elle voudrait partager la richesse de leur monastère avec des personn

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00