La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

«Anéantir», «l’un des romans les plus mystérieux de Houellebecq»

Spécialiste de l’auteur français, Agathe Novak-Lechevalier a notamment codirigé un ouvrage collectif intitulé Misère de l’homme sans Dieu, Michel Houellebecq et la question de la foi à paraître le 5 janvier aux Editions Flammarion. Maître de conférences en littérature à l'Université Paris X Nanterre, elle a lu son dernier roman et offre pour La Liberté son regard critique, plutôt enthousiaste, sur ce roman qu’elle tient pour l’un des plus mystérieux et l’un des plus aboutis de son auteur. 

«Anéantir», «l’un des romans les plus mystérieux de Houellebecq» © Philippe Matsas / Editions STOCK
«Anéantir», «l’un des romans les plus mystérieux de Houellebecq» © Philippe Matsas / Editions STOCK

Thierry Raboud

Publié le 30.12.2021

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Vous qui avez signé un essai en 2018 pour souligner chez Houellebecq un art de la consolation qui ne se limiterait pas à une littérature purement «déprimiste», comment envisagez-vous ce nouveau roman, où l'amour et plus particulièrement la sexualité semblent les uniques activités consolatrices dans un monde dénué de sens?

Le monde d’Anéantir est non seulement dénué de sens mais foncièrement maléfique. Et comme toujours chez Houellebecq, l’amour représente le seul véritable salut possible – la sexualité n’est d’ailleurs envisagée, dans ce roman, que comme l’accomplissement physique heureux du sentiment amoureux. A cet égard le roman illustre parfaitement ce que Houellebecq affirmait dans le volume Interventions 2020: «j’ai des croyances violentes mais limit&e

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Le ressac de la mémoire

    Pier Paolo Corciulo » Edité à Fribourg, l’auteur est invité aux Journées littéraires de Soleure pour Le cri des mouettes, enquête identitaire autant que...
  • pictogramme abonné La Liberté Tesson broie du noir

    Dessins » Au bout de la fourchette avec laquelle il touillait sa fondue: une main ornée d’une sinistre bague à crâne d’argent. On s’étonnait de ce...
  • pictogramme abonné La Liberté Dans la tête de Kafka

    Pléiade » «La résultante de la contrainte et de l’inventivité produit une langue assez originale, marquée par un fond d’oralité. Kafka, c’est une voix», nous...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00