La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

The Bikeriders: Une plongée dans le monde secret des gangs de motards

Le cinéaste Jeff Nichols enrôle Tom Hardy et Austin Butler pour une virée en Harley-Davidson aux origines d’un gang de bikers dans le Midwest américain des années 1960.

Austin Butler, nouvelle coqueluche d’Hollywood, est un motard au charisme taiseux. © Universal Pictures
Austin Butler, nouvelle coqueluche d’Hollywood, est un motard au charisme taiseux. © Universal Pictures

Olivier Wyser

Publié le 18.06.2024

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Tout a commencé à la fin des années 1960. Le photographe Danny Lyon publie The Bikeriders, un livre d’images en noir et blanc documentant le mode de vie d’un groupe de motards dans la région de Chicago. Leur nom: The Outlaws (littéralement les hors-la-loi, toujours en activité aujourd’hui).

Entre 1963 et 1967 Danny Lyon partage le quotidien de ces jeunes gens anticonformistes et surtout épris de liberté. Dans des entretiens nourris, les motards racontent leurs aspirations mais aussi le sentiment de rejet d’une société américaine qui n’est pas tendre avec les fortes têtes qui dépassent.

Soixante ans plus tard, le réalisateur Jeff Nichols (Take Shelter, Mud, Midnight Special) s’inspire des photographies iconiques du livre de Lyon et traduit cette épopée sauvage et motorisée sur le grand écran dans un film lui aussi intitulé The Bikeriders. Au cinéma, les Outlaws deviennent les Vandals, un gang fictif de motards criminalisés emmené par Tom Hardy (Dunkerque, Capone) et la no

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11