La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

Les visions de Robert Eggers

Jeune cinéaste à l’imagerie puissante, Robert Eggers est à l’affiche avec la fable nordique The Northman, son premier film à gros budget

A seulement 38 ans, Robert Eggers a imprimé son style entre fascination pour le folklore et recherche de vérité historique. © Universal
A seulement 38 ans, Robert Eggers a imprimé son style entre fascination pour le folklore et recherche de vérité historique. © Universal

Olivier Wyser

Publié le 07.05.2022

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Partager cet article sur:

Cinéma » Il lui aura suffi de réaliser deux films underground au pouvoir d’attraction magnétique pour mettre Hollywood à ses pieds. Après l’horreur surnaturelle d’époque de The Witch (2015) et le huis clos claustrophobe et halluciné de The Lighthouse (2019), le cinéaste américain Robert Eggers, 38 ans seulement, fait le saut dans la cour des grands dès mercredi prochain avec la sortie de The Northman, une fable épique et revancharde en terres viking. Un premier film à gros budget – entre 70 et 90 millions de dollars, distribué par Universal – qui prouve que le gaillard n’est pas du genre à diluer son hémoglobine à l’eau tiède (lire notre critique ci-dessous).

Elevé par sa mère dans un village du New Hampshire, un petit état rural du nord-est des Etats-Unis où le temps semble s&rsq

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00