La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La Russie et nous, c’est toujours niet

Les poupées russes et leurs couleurs, auxquelles l’Occident semble être devenu insensible. © Unsplash
Les poupées russes et leurs couleurs, auxquelles l’Occident semble être devenu insensible. © Unsplash

Pascal Bertschy

Publié le 28.04.2021

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Le mot de la fin

Evidemment, les Russes ont l’habitude depuis le temps. Le mépris des Occidentaux envers la Russie semble traverser les siècles et est à la dimension de ce pays, c’est-à-dire immense.

Dans nos esprits, l’image de la Russie est affreuse. L’Union soviétique s’en sortait mieux. Elle était détestée, crainte et respectée. La Russie d’aujourd’hui est simplement détestée.

Notre dégoût pour elle contraste avec notre adoration des Etats-Unis et notre indifférence à l’égard de la Chine. Peu importe que ce pays ait sacrifié vingt-cinq millions d’hommes pour nous débarrasser du nazisme, tant pis si les dirigeants de l’URSS ont été soucieux de nous éviter une déflagration nucléaire pendant la Guerre froide, nous lui disons niet.

Au

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Aujourd’hui, vous claquez vos sous

    Le mot de la fin Aujourd’hui, vous avez un petit coup de mou. Entre ces lendemains de pandémie qui ne chantent pas aussi joyeusement qu’on l’espérait, votre...
  • pictogramme abonné La Liberté Ah! non, il n’est pas mort le soleil

    Le mot de la fin Nicoletta est une chanteuse épatante. Elle devrait pourtant remballer un de ses tubes. Il est mort le soleil (1968) relève du délire...
  • pictogramme abonné La Liberté Le club sélect des hauts potentiels

    Le mot de la fin Ils sont partout. En vitrine de nos librairies, sur les plateaux télé, les forums, les groupes Facebook dédiés et surtout, surtout, à la...
  • pictogramme abonné La Liberté Une très bonne raison de pleurer

    Le mot de la fin J’avais à l’époque une collègue qui ne m’appréciait guère. Elle aurait souhaité que ceux qui travaillaient avec elle partagent une même...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00