La Liberté

pictogramme abonné La Liberté Contenu réservé aux abonnés

La parenthèse chocolatée de l’Avent

Le calendrier de l’Avent, une tradition à laquelle on ne renoncerait pour rien au monde. © Unsplash
Le calendrier de l’Avent, une tradition à laquelle on ne renoncerait pour rien au monde. © Unsplash

Angélique Eggenschwiler

Publié le 14.12.2021

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Partager cet article sur:

Le mot de la fin

Nous l’attendions avec impatience. Chaque année, à la fin du mois de novembre, la maîtresse suspendait un calendrier de l’Avent au mur de la classe. Vingt-quatre petites portes qui renfermaient autant de figurines en chocolat distribuées aléatoirement entre 23 élèves (nous n’avons jamais su dans quel estomac atterrissait le petit Jésus). Quand arrivait enfin votre tour, vous vous leviez, fébrile et cérémonieux sous les regards envieux des 23 autres jours et désencastriez votre petit berger à la crème qui passait directement de l’immaculée conception à votre œsophage.

Vous n’aviez aucun mérite et pourtant ce petit chocolat avait un goût de récompense, un relent d’anniversaire à la différence que vous n’aviez pas même eu le talent d’être venue au m

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • pictogramme abonné La Liberté Aujourd’hui, vous claquez vos sous

    Le mot de la fin Aujourd’hui, vous avez un petit coup de mou. Entre ces lendemains de pandémie qui ne chantent pas aussi joyeusement qu’on l’espérait, votre...
  • pictogramme abonné La Liberté Ah! non, il n’est pas mort le soleil

    Le mot de la fin Nicoletta est une chanteuse épatante. Elle devrait pourtant remballer un de ses tubes. Il est mort le soleil (1968) relève du délire...
  • pictogramme abonné La Liberté Le club sélect des hauts potentiels

    Le mot de la fin Ils sont partout. En vitrine de nos librairies, sur les plateaux télé, les forums, les groupes Facebook dédiés et surtout, surtout, à la...
  • pictogramme abonné La Liberté Une très bonne raison de pleurer

    Le mot de la fin J’avais à l’époque une collègue qui ne m’appréciait guère. Elle aurait souhaité que ceux qui travaillaient avec elle partagent une même...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00