La Liberté

Qaasim Illi et Nicolas Blancho condamnés en appel

Qaasim Illi (au centre) et Nicolas Blancho (à droite) se rendent à leur procès devant la Cour d'appel du Tribunal pénal fédéral le 16 décembre 2021 (archives). © KEYSTONE/TI-PRESS/ALESSANDRO CRINARI
Qaasim Illi (au centre) et Nicolas Blancho (à droite) se rendent à leur procès devant la Cour d'appel du Tribunal pénal fédéral le 16 décembre 2021 (archives). © KEYSTONE/TI-PRESS/ALESSANDRO CRINARI


Publié le 27.01.2022
Partager cet article sur:


La Cour d'appel du Tribunal pénal fédéral condamne Qaasim Illi et Nicolas Blancho pour infraction à la loi interdisant les groupes "Al-Qaïda" et "Etat islamique". Les deux hommes comparaissaient pour la mise en ligne de vidéos de propagande islamiste.

Dans son jugement rendu public jeudi, la cour condamne Qaasim Illi à une peine de 16 mois avec sursis pour la publication de deux vidéos, "The Islamic State and I" et "L'aube véritable". Quant à Nicolas Blancho, il écope de 270 jours-amendes, assortis également du sursis. En effet, il s'est contenté de faire la promotion de ces films. Les deux membres du Conseil central islamique suisse (CCIS) plaidaient l'acquittement.

Le tribunal constate que les deux hommes ont contribué à la publication et à la diffusion des vidéos. Qaasim Illi a organisé leur publication sur les canaux du CCIS. Sur Youtube, ces films ont été vus à 25'000 et 100'000 reprises, respectivement. Illi a également organisé une séance de projection de "L'aube véritable" à Winterthour en décembre 2015, à laquelle ont assisté entre 100 et 200 personnes.

Interview d'un leader islamiste

Quant à Nicolas Blancho, il a fait la promotion de la vidéo "The Islamic State and I", une interview d'Abdallah Al-Muhaysini, qui serait un dirigeant d'une organisation proche d'Al-Qaïda. Lors de la réunion de Winterthour, il aurait pris la parole à cet effet durant 40 minutes.

Dans son communiqué, la Cour des affaires pénales constate que les deux hommes ont soutenu ces vidéos de manière inconditionnelle. Ils n'ont manifesté aucun esprit critique envers Abdallah Al-Muhaysini, qui était alors le guide spirituel des groupes "Jaish Al-Fatah" et "Jabhat Al-Nosra". Ils ont ainsi exprimé leur approbation de cette personne et de son appel au djihad armé, en particulier.

Culpabilité confirmée

Ces considérations ont amené le tribunal à confirmer les verdicts de culpabilité prononcés par la Cour des affaires pénales. Le 27 octobre 2020, cette dernière avait infligé des peines avec sursis de 18 mois contre Qaasim Illi et 15 mois contre Nicolas Blancho.

L'auteur des vidéos a été condamné définitivement par le Tribunal fédéral à 20 mois de prison avec sursis en novembre 2020. Son recours devant la Cour européenne des droits de l'homme est pendant.

Le jugement n'est pas définitif et peut être attaqué devant le Tribunal fédéral. (arrêt CA.2020.22 du 26 janvier 2022)

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00