La Liberté

31.07.2021

Nina Christen sacrée aux 3 positions à 50 m

Nina Christen, une carabine en or. © KEYSTONE/PETER KLAUNZER
Nina Christen, une carabine en or. © KEYSTONE/PETER KLAUNZER
Nina Christen, une carabine en or. © KEYSTONE/PETER KLAUNZER
Nina Christen, une carabine en or. © KEYSTONE/PETER KLAUNZER
Partager cet article sur:
31.07.2021

Nina Christen a décroché l'or olympique à la carabine 50 m aux trois positions. A Tokyo, la Nidwaldienne, déjà en bronze à la carabine à 10 m il y a une semaine, évolue sur un nuage.

La soldate contractuelle de l'armée suisse, à 27 ans, a signé au passage un record olympique (463,9 points). Un peu distancée après les 30 premiers tirs, elle a fini très fort pour devancer les Russes Yulya Zykova (de 2 pts) et Yulya Karimova. C'est la 11e médaille suisse à Tokyo, la deuxième en or.

Nina Christen, aux nerfs d'acier, est montée en puissance au fil de la compétition, finissant sans trembler et avec un oeil de lynx au tir debout, après n'être sortie que 6e des qualifications. En finale, au tir debout, elle a mis cinq fois dans le mille (10 points) sur ses cinq derniers tirs.

Le tir aux 50 m est sa discipline de prédilection, et elle ne cachait pas ses ambitions pour le titre après son bronze assez inattendu aux 10 m (carabine air comprimé), sa "moins bonne" épreuve.

En bonne compagnie

"Ma première médaille m'avait un peu étonnée et provoqué un tourbillon d'émotions. J'ai pu retrouver toute mon énergie entre-temps (pour les trois positions samedi) et je suis extrêmement fière", a dit la championne.

Il y a cinq ans aux JO de Rio, la tireuse de Wolfenschiessen - une commune au nom prédestiné - s'était montrée déçue de sa 6e place. Elle était restée dans l'ombre de l'aînée Heidi Diethelm Gerber, bronzée au pistolet à 25 m.

Au Japon, les suiveurs les plus avertis du tir helvétique ne s'attendaient pas à ce que Nina Christen monte deux fois sur le podium, même si elle comptait déjà un titre européen dans la discipline des 3 positions, en 2019, et une victoire en Coupe du monde la même année.

Avant ces Jeux, la dernière Suissesse à avoir glané deux médailles aux JO était Gianna Hablützel-Bürki en escrime à Sydney 2000, mais désormais l'épéiste est rejointe par Nina Christen et par Belinda Bencic, déjà assurée de deux médailles en tennis avant ses finales et simple et en double.

Le tir est une spécialité helvétique. Le pays de Guillaume s'enorgueillit déjà de 23 médailles olympiques, dont 20 pour les hommes.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00