La Liberté

Les nuitées hôtelières ont bondi lors de la saison estivale

Les trois régions citadines de Bâle, Zurich et Genève ont affiché de très fortes augmentations, entre 75,8% et 136,8% par rapport à 2020, "mais comparées à 2019, les baisses sont encore marquées". (archives) © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Les trois régions citadines de Bâle, Zurich et Genève ont affiché de très fortes augmentations, entre 75,8% et 136,8% par rapport à 2020, "mais comparées à 2019, les baisses sont encore marquées". (archives) © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Preuve que les touristes suisses ont été plus nombreux à séjourner à l'intérieur des frontières de la Confédération, dix régions sur treize ont constaté une hausse de fréquentation de la clientèle locale par rapport aux mêmes mois de 2019. (archives) © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
Preuve que les touristes suisses ont été plus nombreux à séjourner à l'intérieur des frontières de la Confédération, dix régions sur treize ont constaté une hausse de fréquentation de la clientèle locale par rapport aux mêmes mois de 2019. (archives) © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON


Publié le 06.12.2021
Partager cet article sur:


L'hôtellerie suisse a retrouvé des couleurs lors de la saison estivale. De mai à octobre, 18,2 millions de nuitées ont été enregistrées, soit une progression de 34,5% sur un an. Leur nombre reste toutefois inférieur de près de 20% par rapport à l'été 2019.

Rien qu'au mois d'octobre, près de 2,9 millions de nuitées hôtelières ont été comptabilisées, correspondant à un bond 39,3% par rapport à octobre 2020, selon les résultats provisoires de l'Office fédéral de la statistique (OFS) publiés lundi.

Au cours des six mois analysés, les progressions sont à "mettre en relation avec les restrictions sanitaires liées au Covid-19", qui étaient alors en vigueur en 2020, paralysant l'activité touristique. Ainsi, une très forte croissance a été observée en mai (+213%), avant de ralentir en juin (+56%), en juillet (+6%), en août (+27%) et en septembre (+23%).

Lors de la saison d'été, la demande étrangère a bondi de quasiment 80%, avec 5,6 millions de nuitées, quand la demande locale a progressé de 21,3%, atteignant 12,7 millions d'unités, un "niveau historiquement haut".

Les étrangers toujours absents

Du côté des étrangers, la clientèle européenne a augmenté de moitié sur un an (+1,5 million de nuitées), représentant 80% des hôtes. Les continents asiatique (+602%) et américain (+483%) ont également connu de fortes augmentations, vu qu'un an plus tôt les frontières étaient encore largement fermées. Mais les niveaux restent loin de l'avant-pandémie (-85% pour l'Asie, -74% pour l'Amérique et 33% pour l'Europe). Par rapport à la saison d'été 2019, le nombre de nuitées étrangères est inférieur de près de 57%.

En revanche, les Suisses ont privilégié les destinations locales par rapport à il y a deux ans. Le nombre de nuitées a ainsi gonflé de 29% comparé à l'été 2019.

La totalité des régions touristiques ont connu une hausse des nuitées par rapport à la même période de l'année précédente. Les trois régions citadines de Bâle, Zurich et Genève ont affiché de très fortes augmentations, entre 75,8% et 136,8% par rapport à 2020, "mais comparées à 2019, les baisses sont encore marquées".

Seuls le Tessin (+27,7%), Jura & Trois-Lacs (16,6%), les Grisons (+13,5%) et la Suisse orientale (+7,6%) ont vu le nombre de leurs nuitées augmenter par rapport à il y a deux ans.

Preuve que les touristes suisses ont été plus nombreux à séjourner à l'intérieur des frontières de la Confédération, dix régions sur treize ont constaté une hausse de fréquentation de la clientèle locale par rapport aux mêmes mois de 2019.

ats, awp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11