La Liberté

Holcim vend ses affaires en Inde pour 6,4 milliards de francs

Le cimentier zougois Holcim veut se concentrer à l'avenir sur le domaine "Solutions & Products" (image symbolique). © KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER
Le cimentier zougois Holcim veut se concentrer à l'avenir sur le domaine "Solutions & Products" (image symbolique). © KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER
Le cimentier zougois Holcim veut se concentrer à l'avenir sur le domaine "Solutions & Products" (image symbolique). © KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER
Le cimentier zougois Holcim veut se concentrer à l'avenir sur le domaine "Solutions & Products" (image symbolique). © KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER


Publié le 16.05.2022
Partager cet article sur:


Holcim vend ses affaires en Inde au groupe Adani pour un montant de 6,4 milliards de francs. Avec cette opération, qui porte sur Ambuja Cement et ACC, le cimentier zougois revendique une réduction drastique de ses émissions de CO2.

La transaction comprend la participation de 63,11% détenue par Holcim dans Ambuja Cement, qui détient à son tour un bon 50% d'ACC, ainsi que la participation directe de Holcim dans ACC (4,48%). Adani offre 385 roupies indiennes par action Ambuja Cement et 2300 roupies par action ACC, ce qui représente un total de 6,4 milliards de francs.

Cité dans le communiqué publié dimanche, le patron de Holcim Jan Jenisch voit en Adani "le parfait nouveau propriétaire" pour les affaires du groupe en Inde. Le portefeuille de ce groupe va des infrastructures à l'énergie.

Ambuja Cement et ACC, toutes deux cotées à la Bourse de Bombay, détiennent un total de 31 cimenteries et 78 fabriques de béton de transport. L'effectif se monte à 10'700 collaborateurs.

La vente du cimentier Ambuja et des parts plus ou moins directement détenues dans son homologue ACC, ainsi que l'accent exercé dans le domaine de la couverture ou de l'isolation des bâtiments, n'augure en rien un abandon de la production de ciment, selon la direction.

Une fois finalisée, vraisemblablement dans le courant du 2e semestre 2022, la transaction permettra toutefois à la multinationale désormais zougoise de décarboner drastiquement ce segment d'activité. Les affaires indiennes représentent à elles seules 26% des émissions de dioxyde de carbone du groupe.

"Solutions et produits"

Holcim entend se concentrer sur le domaine "Solutions & Products", un secteur où le groupe a investi près de 5 milliards de francs ces derniers temps. Cette unité devra représenter 30% des recettes du groupe d'ici 2025. Lors d'une téléconférence lundi, Jan Jenisch a évoqué une dizaine de cibles d'acquisition potentielles.

Sur le plan comptable, la responsable des finances Géraldine Picaud a articulé un gain de 1,5 à 2,0 milliards de francs. Le montant final dépendra du cours de la roupie indienne au moment de la finalisation de la transaction.

Après l'Inde, qui faisait déjà ces dernières semaines l'objet de rumeurs persistantes, Holcim doit désormais régler la question de sa présence en Russie. M. Jenisch a assuré avoir reçu de nombreux témoignages d'intérêt pour les cimenteries et carrières mises en vente fin mars et qui emploient un millier de personnes dans ce pays. Le processus n'a toutefois pas encore abouti, a reconnu le CEO.

ats, awp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00