La Liberté

Détention de reptiles: les conditions minimales souvent méconnues

Environ 132'000 ménages en Suisse possèdent au moins un reptile (image d'illustration). © KEYSTONE/WWF/THOMAS ZIEGLER
Environ 132'000 ménages en Suisse possèdent au moins un reptile (image d'illustration). © KEYSTONE/WWF/THOMAS ZIEGLER


Publié le 16.08.2022
Partager cet article sur:


La détention de reptiles comme animaux de compagnie conduit souvent à des souffrances, déplore la Protection suisse des animaux (PSA). De nombreux détenteurs d’'animaux ignorent les exigences minimales.

Au total, 3,5% des ménages suisses possèdent au moins un reptile, soit environ 132'000 ménages, écrit mardi la PSA dans un communiqué. Les reptiles les plus couramment détenus sont les tortues d'Hermann, les serpents des blés et les geckos léopards.

L'organisation de défense des animaux a mené en 2020 une enquête en ligne sur la détention de reptiles. Et aboutit à des résultats "préoccupants": "Nombre de détenteurs ignorent qu'il existe des dispositions légales et donc, contraignantes pour la détention de reptiles", écrit-elle.

Un outil en ligne

Dans près de la moitié des 97 cas analysés, l'étude a détecté des indices d'au moins une infraction à la législation sur la protection des animaux. Celles-ci concernent principalement les conditions climatiques. Dans un tiers des cas, la température et/ou l'humidité de l'air n'est pas mesurée, alors qu'il s'agit de paramètres essentiels pour la santé des reptiles à température variable.

Un tiers des enclos disposait d'un éclairage UV insuffisant. Et la taille d'un quart d'entre eux ne répondait pas aux exigences minimales de la législation.

Pour y remédier, la PSA a mis au point un outil en ligne, avec le soutien de l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV). Il permet désormais de calculer les dimensions d'enclos prescrites pour les reptiles - et pas seulement pour les rongeurs et les lapins. Il indique les exigences minimales légales ainsi que les dimensions d'enclos recommandées par la PSA.

Pour l'organisation, il existe "un besoin urgent d'informations sur la détention des reptiles". Les détenteurs d'animaux "ont le devoir" de s'intéresser sérieusement avant l'achat aux besoins des bêtes, écrit la PSA, qui appelle à éviter les achats spontanés.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11