La Liberté

05.09.2021

Certificat obligatoire: mise en oeuvre "difficile" selon Maurer

Pour le conseiller fédéral Ueli Maurer, une extension du certificat Covid serait difficile à mettre en oeuvre (archives). © KEYSTONE/PETER SCHNEIDER
Pour le conseiller fédéral Ueli Maurer, une extension du certificat Covid serait difficile à mettre en oeuvre (archives). © KEYSTONE/PETER SCHNEIDER
Partager cet article sur:
05.09.2021

Le conseiller fédéral Ueli Maurer se montre sceptique quant à une éventuelle extension du certificat Covid. Cela serait difficile à mettre en oeuvre, estime le ministre UDC.

Cela fonctionne bien pour les grandes manifestations, mais du personnel de service qui refuse de servir un café à des travailleurs qui n'ont pas de certificat, "c'est le bordel", souligne M. Maurer dans une interview avec le SonntagsBlick.

La Suisse peut procéder à une extension du certificat Covid comme en Autriche ou en Italie. "La question est simple: quels dégâts sociaux et politiques causons-nous?", poursuit le ministre des finances.

L'Etat se trouve dans une situation difficile, estime-t-il. Et de détailler: "L'Etat n'a pas pour mission de protéger tout le monde de la mort et de toutes les maladies. Il ne faut pas créer de trop grandes dépendances". Il se sent obligé d'amener dans la discussion le scepticisme qui s'exprime au sein de l'UDC mais aussi d'autres franges de la population.

Eviter les grandes manifestations

M. Maurer plaide également indirectement pour un rôle limité de l'Etat en matière de vaccination. Le ministre explique évoluer aussi dans des cercles où les personnes ne veulent pas se faire vacciner. Et d'ajouter: "Je viens de la campagne, où les gens sont très critiques. Il ne s'agit pas seulement d'excentriques et de théoriciens du complot, mais de Suisses droits qui disent : maintenant, l'État va trop loin."

Le Zurichois fait état d'un dilemme sur ce point: comment en tant que conseiller fédéral doit-il décider si quelqu'un doit se faire vacciner ou pas? "Si vous mourrez, vous mourrez, si vous restez en bonne santé, vous restez en bonne santé et si vous contaminez quelqu'un, c'est votre responsabilité". Dans une société libre, les gens ont le droit de se réaliser, souligne-t-il.

Dans le même temps, M. Maurer appelle les personnes non vaccinées à faire preuve de retenue. Ceux et celles qui ne sont pas vaccinés ne devraient pas faire de la provocation et participer à de grandes manifestations, estime-t-il.

Dans l'ensemble, M. Maurer constate un durcissement des fronts sur d'importantes questions entourant la pandémie. "Nous avons non seulement un problème sanitaire et économique, mais aussi un problème de société. C'est ce qui m'inquiète le plus", confie-t-il.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00