La Liberté

04.12.2021

«Mon test PCR est négatif et je reste positif»

Saint-Nicolas s'est adressé aux Fribourgeois depuis la cour du Collège Saint-Michel. © Lib/Charly Rappo
Saint-Nicolas s'est adressé aux Fribourgeois depuis la cour du Collège Saint-Michel. © Lib/Charly Rappo

LIB

Partager cet article sur:

Le Patron des Fribourgeois a prononcé samedi son discours dans la cour du Collège St-Michel. Il y a notamment évoqué «l'épidémie» de violence dans les séries et les jeux vidéos, ainsi que la question climatique. Morceaux choisis.

 

Mes biens chers enfants,

 

Quel bonheur de vous voir à nouveau tous, petits et grands! (...) Voilà de nombreuses années, en fait bien quelques siècles, que je n’avais pu m’attarder pour admirer ce Collège mythique. 

(...)

Mes chers enfants, comme vos visages illuminés m’ont manqué. Mais je suis de retour, même si j’ai dû renoncer à mon cortège en ville, malgré le certificat Covid. (...) Ne vous en faites pas pour ma santé. Mon test PCR est négatif et je reste positif. Espérons que le cortège pourra à nouveau avoir lieu l’an prochain.*

(...)

Mes chers petits enfants, cultivez les joies du jeu, la confiance et le respect mutuel. (...)  Je vais vous confier un secret: il m’arrive parfois, pour me divertir, de m’asseoir devant un écran. Et devinez ce que je regarde… Fifi Brindacier! Ça, c’est une jolie histoire qui fait rêver! Il n’en va pas de même avec les séries actuelles... Ah! la violence dans les séries et les jeux vidéo, quelle épidémie ! 

(...)

De nos jours, tout va trop vite. On veut la 5G, un débit au top de la forme, pour être encore plus rapide. Efficacité et rapidité sont les maîtres mots de notre époque: Fast and Furious! Pourtant, la question climatique n’avance pas à vive allure: ‘Y’a pas le feu au lac, bla bla bla…’, disent les politiciens. Greta nous le répète sans cesse: ‘Notre maison brûle!’

(...)

Restez bienveillants les uns envers les autres. Cessez de vous renvoyer la balle et rendez à la solidarité ses lettres de noblesse ! C’est ce qui a manqué au projet du Grand Fribourg. Ah, si Fribourg avait grandi, ma cathédrale aurait été celle de la troisième plus grande ville de Romandie.

(...)

Les immortels dragons ne s’éteignent jamais, toujours ils retrouvent leur souffle d’antan. Leur flamme met le feu au classement et la glace fond… de là à ce que nos rivières débordent… comme cet été… Quelle frayeur!  

(...)

Mes chers petits, il est hélas déjà temps de se quitter. Mes pères fouettards s’impatientent et je dois poursuivre mon chemin! Prenez soin de vous, gardez le sourire et votre si belle énergie qui réjouissent mon cœur. N’ayez crainte, je veillerai sur vous chaque jour, tout au long de l’année. A bientôt, enfants bénis de mon cœur!

*en allemand dans le discours»

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00