La Liberté

Immense succès pour Broye Luminis

Quelque 13 000 visiteurs ont découvert le parcours Broye Luminis dans le bois de la Faye, à Lully. L'événement, qui a duré 10 jours, s'est achevé ce dimanche soir. Les transports ont néanmoins été problématiques et dû être réadaptés

Broye Luminis a été organisé par un groupe de Broyards souhaitant animer la région durant l'hiver. © Charly Rappo
Broye Luminis a été organisé par un groupe de Broyards souhaitant animer la région durant l'hiver. © Charly Rappo

LMP

Publié le 19.12.2021
Partager cet article sur:

«C’est absolument exceptionnel. Même dans nos rêves les plus fous, nous n’aurions jamais osé espérer une telle affluence», s’enthousiasme Daniel Gasser, chargé de communication et membre du comité directeur de l’événement porté par une équipe de Broyards souhaitant animer la région durant l’hiver. En tout, 13 000 visiteurs se sont déplacés à Lully entre vendredi 10 décembre et ce dimanche, jour où l’événement s’est achevé. Ceci alors que les organisateurs tablaient sur 10 000 à 12 000 personnes dans le meilleur cas. Le samedi 18 décembre a particulièrement cartonné avec plus de 3000 visiteurs.

«Nous sommes dans une période creuse malgré tout et les gens ont voulu profiter du dernier week-end avant l’introduction des nouvelles mesures liées au covid», estime Daniel Gasser. De plus, la météo a été au rendez-vous. Pas de pluie à l’exception du premier vendredi et parfois un peu de brouillard qui a créé des «atmosphères intéressantes» sur le parcours.

Mais si Broye Luminis a mis des étoiles dans les yeux de certains, l'événement est resté en travers de la gorge d’autres visiteurs. Et pour cause, de nombreuses personnes ont parfois patienté plus d’une heure dans le froid (entre l’attente pour rallier le site et l’attente pour les tickets), les jours où il y avait le plus d’affluence. Car il n’était pas possible d’arriver directement, sauf pour les bénévoles; il fallait prendre des bus-navettes. Une famille a même décidé de repartir malgré le fait qu’elle ait des billets, comme la maman l’a raconté par mail à «La Liberté», précisant s’être fait rembourser (et saluant ce geste).

«Les attentes étaient épouvantables, mais il était difficile de planifier le nombre de bus navettes étant donné qu’il s’agissait d’une première. Les gens marchaient sur le parcours des navettes, avec les dangers que ça représente et il y a eu des parcages sauvages dans les champs», regrette porte-parole, qui déplore ces comportements, d’autant plus que l’événement «représente plus de trois ans de travail bénévole, n’a pas de but mercantile» mais veut animer la région. Et de préciser: «Nous avons revu le système de navettes, en en ajoutant 50% en plus ainsi qu’un bus de 35 places dès mercredi.»

Malgré tout, il y a eu tant d’affluence le deuxième samedi que le site n'avait pas assez de capacité. «Le problème est que tout le mode arrivait au même moment, entre 17h et 20h30», précise le porte-parole. Des tickets avec des créneaux horaires ont été envisagés mais ce système a été jugé trop compliqué. Ce dimanche, l’accès a donc été limité à 1500 personnes.

Le porte-parole salue par ailleurs le travail des 800 bénévoles et assure que tout s’est bien passé au niveau de la sécurité. Quelques personnes ont néanmoins été mécontentes du fait que la place de fête ne soit accessible qu’aux détenteurs d’un pass sanitaire. «Cette première édition a été extrêmement riche en enseignements», conclut le porte-parole. Y aura-t-il une seconde édition? Il faut attendre de voir les chiffres et l’avis du comité d’organisation répond Daniel Gasser, qui espère personnellement pouvoir rempiler.

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00